TutosComment rempoter vos plantes

Comment rempoter vos plantes

Sur une terrasse, un balcon, ou même dans un jardin, les végétaux en pot colorent vos extérieurs. Mais pour que vos plantes, fleurs et arbustes en pot s’épanouissent le plus longtemps possible, quelques précautions s’imposent !

Bien choisir ses pots

Bien évidemment, pour faire durer un végétal dans un pot, le contenant doit être soigneusement choisi. Si traditionnellement, les pots en terre cuite épaisse sont esthétiques et résistants, il existe aujourd’hui de nombreuses alternatives en matériaux composites ou en bois. L’originalité est de mise chez les fabricants ! Couleurs, formes, motifs… la décoration s’impose au jardin !

Outre le choix de la matière et du design du pot, sa taille est fondamentale. Elle est à choisir selon le type de végétal que vous souhaitez planter en pot. La profondeur devra notamment correspondre aux besoins racinaires du végétal sélectionné. Ni trop grand, ni trop petit, la règle étant que la profondeur du pot doit être équivalente au tiers de la hauteur du végétal à maturité.

Notez également que plus le volume de terre sera grand, plus importantes les réserves d’eau et de nourriture seront grandes.

Les étapes de rempotage

Disposez dans un premier temps un lit de billes d’argile au fond du pot. Celui-ci aura pour effet de retenir le substrat et l’humidité mais surtout de conserver un support de culture drainant. Si vous ne possédez pas de billes d’argiles, une poignée de gravier propre fera l’affaire.

Dans un second temps, vous devez disposer un carré de tissu géotextile, il aura pour rôle d’éviter que la terre ne se mélange avec les billes. Commencez par mettre de la terre au fond de votre poterie. Le choix du substrat à beaucoup d’importance. Prenez bien le temps de le choisir en fonction des besoins de votre plante (nous en reparlerons dans un prochain article). Vous devez mettre suffisamment de terre pour anticiper l’arrivée de la plante dans sa nouvelle maison.  Vous pouvez maintenant positionner votre plante. C’est une étape à ne pas négliger, elle y restera pour de nombreuses années ! Celle ci a besoin d’avoir le collet pile en surface. Complétez avec la quantité de terre manquante. Tassez un peu. Mais faites attention, trop compacter la terre empêcherait les racines de ce développer et étoufferait la plante.

 

Vous pouvez terminer avec un arrosage copieux. On appelle cela le plombage. Il a pour effet d’aider la terre à combler les espaces restants.

Côté fleurs, les premières commencent à se montrer et vont égayer votre jardin : primevères, cognassier du japon, forsythia… Avec l’arrivée du printemps, n’oubliez pas de mettre du compost au pied des iris et des pivoines et de planter bulbes et vivaces. Les semis annuels, quant à eux, devront uniquement être semés sous serre par ce qu’il fait encore froid le matin.

Même si l’envie de profiter de son jardin ou de sa terrasse se fait plus forte, ne nous précipitons pas ! Les giboulées sont caractéristiques du mois de mars et des gelées peuvent encore se produire. Patience, le printemps arrive à grands pas.

Où disposer ses végétaux en pot ?

Chaque végétal en pot a des besoins bien distincts, certains sont particulièrement résistants à la sécheresse et aiment le soleil alors que d’autres préfèrent les coins plus frais et ombragés. La composition des pots et leur emplacement doivent tenir compte de ces particularités pour favoriser leur longévité.

Un autre élément est fondamental pour des végétaux en pot en pleine santé : un substrat de qualité. Cela signifie notamment que le terreau disposé dans le pot doit contenir tous les éléments organiques nécessaires. Afin d’éviter les erreurs, préférez vous procurer cette terre chez un horticulteur plutôt que directement dans votre jardin. Et amendez régulièrement (au printemps et en été) avec de l’engrais organique.

Quelles plantes planter en pot ?

Le choix des végétaux importe ! Certains se plaisent particulièrement en pot et vous donneront satisfaction pour de nombreuses années. C’est par exemple le cas du bougainvilliers qui est idéal pour fleurir joliment une terrasse ou un balcon. Résistant à la sécheresse et facile d’entretien, certaines variétés résistent même au froid. Du côté des arbustes, le bananier, l’hibiscus, l’hortensia ou encore le bambou peuvent vivre très longtemps en pot, tout comme certains arbres fruitiers.

Il ne vous reste plus qu’à surveiller les prochain arrosages (Le substrat doit être dans la majorité des cas toujours humide) et surtout profiter.

À vous de jouer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

No products in the cart.